Archives mensuelles : novembre 2014

Des hots spots wifi pour les jeunes, sans les jeunes

Ce matin avait lieu l’inauguration de trois zones wifi mises à disposition par la ville de Saint-Chamond dans des espaces publics (parc Nelson Mandela, place de la République, skate-park). Comme l’a rappelé l’élu en charge du dossier, ces lieux ont été choisis principalement pour la jeunesse. L’idée paraît plutôt intéressante mais encore faut-il qu’une telle idée, comme tout autre projet, soit portée, partagée, afin qu’elle soit ensuite appropriée pour enfin connaître le succès.

Et bien, combien de jeunes étaient présents ce matin ?? ZERO.

Aucun représentant de la jeunesse saint-chamonaise : pas d’adeptes du skate-park, pas de collégiens, pas de lycéens. Il n’y avait que des élus du conseil municipal. Le conseil municipal des jeunes, qui existe encore, n’avait même pas été convié…

DSC_0112 DSC_0114

IMG_1062

Route du Coin / Suppression de la piste cyclable : des citoyens interloqués

Le soleil était au rendez-vous ce matin, route du Coin, pour un moment de recueillement suite à la disparition de la piste cyclable.

IMG_1057IMG_1060IMG_1062IMG_20141101_101515IMG_20141101_110410

Une manifestation organisée par nos partenaires d’Europe Ecologie Les Verts, qui, symboliquement, avaient mis en scène les funérailles de cet aménagement cyclable. Etant donnée l’affluence de ce matin, je pense que l’on peut parler de succès. Et eu égard aux délais dont disposaient les organisateurs, la réussite n’était pas évidente.

Nous étions nombreux de la section PS de Saint-Chamond à montrer notre profond désaccord quant à cette suppression de piste cyclable.

Cet acte témoigne du peu de respect de la nouvelle municipalité pour l’écologie, le développement durable et la démocratie participative. Nous pouvons craindre que cette suppression soit le début d’une longue série de retours en arrière : demain l’ensemble du schéma directeur des pistes cyclables, la subvention sur les locations de vélos électriques, les aides municipales pour les installations de panneaux solaires, de poêles à bois…

Après demain, on doit craindre une coupe en règle des documents structurants en termes de développement durable : l’agenda 21 local bien sûr et puis surtout le PLU (Plan Local de l’Urbanisme). Les 300 hectares de terrain que nous avons rendus aux agriculteurs de la commune en mettant en place le PLU vont très certainement fondre comme neige au soleil.

Ce matin, nous avons pu mesurer que des citoyens, des saint-chamonaises et des saint-chamonais ne laisseront pas saboter tout ce qui a été mis en place durant les six dernières années, sans réagir. Les personnes présentes venaient de divers horizons et ne comprenaient pas le fond de cette décision, à l’encontre de toutes les politiques publiques mises en œuvre dans les collectivités locales.

Une nouvelle habitante de Saint-Chamond, se rendant à Lyon tous les jours en train, avait tenu à être présente et témoignait de sa stupéfaction d’avoir pris connaissance de la suppression de la piste cyclable en rentrant, à vélo, mardi soir chez elle. Elle soulignait même le danger potentiel de cette suppression, sans aucune annonce préalable.

D’autres habitants saint-chamonais s’interrogeaient sur le respect de l’argent public. En effet, le coût de cette réalisation était de l’ordre de 100 000€. La ville de Saint-Chamond, à l’époque, avait même bénéficié d’une subvention de la Région Rhône-Alpes car cette piste cyclable faisait partie d’un schéma global de desserte des gares SNCF. Le montant de la subvention régionale était d’environ 50 000 € (46 963,40€ de subvention de la Région pour une dépense d’investissement de 93 926,80 € HT pour être précis) !!

La nouvelle équipe municipale, qui ne rechigne jamais à s’offusquer des baisses de dotation de l’Etat, fait preuve au mieux d’un grand amateurisme au pire d’une grande incompétence dans la gestion de l’argent public : comment justifier, tout juste 4 ans après sa mise en place, la suppression d’un aménagement à 100 000 € ??

Et que dire du montant des travaux réalisés cette semaine ? Là encore, à ce jour, aucun élément à apporter car la décision a semble-t-il été prise par le maire, seul. A l’intérieur même de ses propres services, certains étaient surpris de cette décision.

Une décision brutale et non concertée qui a eu le mérite de réunir les forces progressistes de Saint-Chamond, des camarades du Parti Communiste Français, aux Verts en passant par les camarades du Parti Socialiste, et aussi de nombreux citoyens saint-chamonais en dehors des partis mais décidés à ne pas laisser leur ville s’enliser dans ce conservatisme néfaste à notre vivre-ensemble.